De l’invisibilisation des femmes noires par des femmes blanches et des femmes racisé.e.s non noir.e.s

« Nous refusons d’être réduits à des êtres « parlés » et des objets d’études, nous sommes des sujets politiques qui refusons de devenir des sujets de conversations de nos propres vécus, de nos luttes et qu’on nous confisque notre parole. »